De la necessité d'organiser un Dialogue politique au Gabon. Quel bénéfice pour les gabonais? Mon Intime Conviction

Chers lecteurs,

C'est l'actualité du moment au Gabon. Jeunes, vieux, hommes femmes, quartiers populaires, lieux huppés, l'on ne parle que du Dialogue politique prévu démarré cette fin de mois de mars. Depuis le début de la semaine la ferveur semble avoir gagné Angondjé. Le stade habituellement silencieux vit  aux rythme des allées et venues de quelques responsables et membres des premières commissions mises en place. chez le citoyen lambda l'intérêt porté à ce dialogue politique laisse quelque peu dubitatif et suscite des interrogations. Ne s'agit il pas là d'une organisation de plus?  Qu'est ce qui va  réellement changé? qui peut y participer? sont autant de questions auxquelles les autorités gabonaises ont à coeur de répondre. Sur les réseaux sociaux on peut désormais voir défiler des spots, des messages qui informent sur la raison d'une telle initiative, son intérêt, qui peut y participer,  et ce qui doit changer. En effet, le Dialogue politique naît de la volonté du Président de la République Chef de l'Etat au lendemain de la crise post électorale. Ali Bongo ONDIMBA,  sur avis de la communauté européenne propose aux gabonais de se retrouver, pour débattre de ce qui ne va pas entre eux. Son objectif étant de ramener la paix et la cohésion dans le pays. Ainsi, toute la population a été conviée  à choisir des canaux représentatifs;  jeunes,  femmes, la société civile, les politiciens, etc. Pour participer, les acteurs ont été conviés à s'inscrire au stade d'Angondje. Ce mardi a vu la fin des inscriptions pour les responsables ou représentants d'association syndicales. La presse quant à elle s'active pour obtenir les badges d'accès en plénière et conférence de presse. Au delà de tous ces artifices, il convient de répondre à la seule véritable question posée, l'intérêt d'une telle rencontre. Il est grand si  les différents acteurs et participants à l'évènement lui donnent son envergure réelle. Des rencontres de ce types ont guérit des peuples et laisser place à une Nation plus apaisée. Le propre des africains c'est de se parler. Sou l'arbre à palabre, dans la tente principale du village, les hommes parlent et trouvent des compromis. Nous gabonais sommes condamnés à cela. Impossible de faire autrement; c'est le leg des pères fondateurs. Ce Gabon n'est pas né avec nous et ne mourra donc pas à cause de nous. D'où la nécessité de se comprendre et d'accepter de faire les compromis qui s'imposent tant et si bien qu'ils sont dans l'intérêt de la Nation et de nos enfants. Aussi tous ceux qui aiment ce pays doivent prendre part à ses échanges. C'est là Mon Intime Conviction.

De la necessité d'organiser un Dialogue politique au Gabon. Quel bénéfice pour les gabonais? Mon Intime Conviction
Retour à l'accueil